CHAPELLE ET SIÈGE

Interior de la Capilla de Nuestra Señora del Rosario.
Intérieur de la chapelle de Notre Dame du Rosaire.

La Real Maestranza de Caballería est placée sous le patronage de l’invocation de la Très Sainte Vierge du Rosaire dont l’image accompagnée de l’enfant Jésus, oeuvre du sculpteur Cristóbal Ramos, préside le magnifique autel baroque de la chapelle de la corporation.

Le titre II des ordonnances en vigueur, nommé “Du patronage et des obligations envers la Vierge du Rosaire”, traite de l’importance du “soin à porter à l’ornement et à la décence du culte envers Notre Patronne”. Durant les festivités de la Vierge du Rosaire, on célèbre une fonction religieuse solennelle à laquelle participent les membres de la corporation et leurs familles.

L’actuelle chapelle de Notre Dame du Rosaire, annexée à la Maison de la Real Maestranza et inaugurée en 1956, procède d’une chapelle antérieure construite par la Real Maestranza de Caballería au XVIIème siècle. Cette ancienne chapelle était située à l’intérieur de l’église du couvent de Regina Angelorum, aujourd’hui disparu. Les plus grands artistes de la ville y travaillèrent comme le sculpteur Pedro Roldán, Dionisio de Ribas, qui en réalisa le retable. Pedro Roldán est également l’auteur de la grille originelle qui se trouve aujourd’hui à la Porte du Prince des arènes; un superbe exemple de cet artisanat sévillan.

Quand cette chapelle fut démolie en 1905 pour des raisons d’urbanisme, tout ce qui put être sauvé de l’édifice fut récupéré et gardé dans les dépôts de la corporation: le retable, l’image, les plâtres décoratifs, les plinthes et d’autres éléments encore qui furent utilisés plus tard dans la chapelle actuelle.

La chapelle de la Real Maestranza est parfois ouverte au culte, notamment tous les dimanches où l’on y célèbre la Sainte Messe. Elle est le lieu choisi par les Caballeros Maestrantes et leurs familles afin de célébrer les mariages et d’autres actes liturgiques.

La Maison de la Real Maestranza de Caballería, située au numéro 12 du Paseo de Cristóbal Colón, fut édifiée entre 1927 et 1930. Elle est l’oeuvre de l’architecte Aníbal González, principale référence du style régionaliste andalou du début du XXème siècle.

Elle a été construite alors que Sa Majesté le Roi Alphonse XIII était Grand Maître de la corporation avec comme Adjoint le marquis de Alventos. Sa décoration a été confiée au comte de Bulnes qui s’est inspiré principalement pour cela des palais de Madrid et d’Aranjuez.

Elle est divisée en deux étages. Le bureau de l’Adjoint au Grand Maître se situe dans l’étage du bas, tout comme les deux bibliothèques et la chapelle, en plus de la zone de services. À l’étage supérieur on trouve le salon principal, le réfectoire et le salon des miroirs par lequel les Caballeros Maestrantes et leurs familles accèdent directement aux arènes.

Le siège de la corporation abrite une partie des collections de peintures et de sculptures de la Real Maestranza. On trouve spécialement dans cette partie les tableaux des rois et des membres de la famille royale, des Grands Maîtres et des adjoints au Grand Maître. Les tapis proviennent de la Real Fábrica de Tapices et les lustres de La Granja.

En tant que siège de la Real Maestranza, c’est en son sein que se déroulent les actes corporatifs les plus solennels de l’année: réunions de direction et réunions générales, événements académiques, culturels, etc.

Edificio de la Casa de la Real Maestranza, junto a su Plaza de Toros.
Building of the House of the Real Maestranza, adjacent to its Bullring.